La peinture est une manière "d'être", la tentation de respirer dans un monde irrespirable.
     [Jean Bazaine]

IMG_5654 Street in Amsterdam July 2009

Au début, il y a la toile blanche, vide...L'angoisse ! J'ai toujours aimé les murs, les textures, les vieilles peintures abîmées. Tapiès par exemple, avec ses textures si élaborées qu'elles se suffisent à elles- mêmes. J'ai besoin qu'une trace, une forme vienne s'y inscrire. Mais au final, cette question de la matière, de la texture me hante depuis la Fac d'Arts plastiques : elle fait partie de notre environnement quotidien, si tu regardes bien, on est entourés de vieux murs dégueux, de matières usées, de textures tâchées, rugueuses
Le tout c'est d'y faire attention..parfois je trouve "beau" un truc que personne ne regarde....

IMG_6927 Street art in New-York April 2009

C'est un peu comme ça que je me suis intéressée au Street art. J'ai découvert cet art qui recouvre les surface autour de son habitat. Matières, supports....et picturalité. L'homme n'est pas une machine, il tremble, il hésite, il rate, il râle, il tâche et n'est pas parfait...Quand j'élabore mes "fonds", j'aimerai qu'ils soient plus vrais que nature...A mes tous débuts, je laissais moisir mes supports à même le sol dans la cave qui me servait d'atelier. Et puis ces "fonds" c'est aussi une représentation de notre environnement bâti...Il n'y a pas que les "sous-bois", ouvrez les yeux !

IMG_0819

Murs à Madrid 2009

Dans mes premières croûtes, je ne cherchais qu'à faire de la matière, certaines je les appelais carrément des "Pizzas"...mais derrière l'idée de faire un mur, usé, recouvert, il y a toujours eu aussi l'intérêt de faire des couches, des repentirs, et l'intérêt d'une certaine transparence. Cela m'importe encore aujourd'hui.

Le plus difficile c'est de trouver la bonne technique pour obtenir l'effet désiré : c'est grâce à un ami que j'ai testé avec bonheur les matériaux du monde du street art : peintures synthétiques et encres des writers. Avec ces dernières, j'obtiens des recouvrements et des transparences fabuleuses. Elles sèchent quasi immédiatement, et là encore, cela me convient parfaitement. Même si parfois je fais plusieurs toiles en même temps, un séchage rapide me convient. Entre le moment de la maturation de la toile et son exécution il peut se passer beaucoup de temps, et j'ai hâte  d'utiliser mes pochoirs, technique aussi vieille que le monde. Des heures de fabrication , un morceau de papier qui servira une seule fois, et la magie opère.

Mon thème de prédilection reste celui du rapport homme/nature/pensée.
Pendant un long moment j'ai arrêté de peindre, pour me consacrer au "Mail art", j'avais trouvé intéressant aux débuts du net, d'échanger avec des artistes du monde entier. J'y ai aussi trouvé matière à de nombreux envois sous le nom de Reine Shad, mais très vite, la question "sensible" est revenue au centre de mes préoccupations.

IMGP5325
Vanités à l'envers,
technique mixte sur bois
1996
collection particulière

Papier, tâche, erreur, matière, couleur, petits livrets, cartes, j'ai reçu pendant des années des tonnes de courriers du monde entier, et j'en ai envoyé tout autant. Jusqu'à même tester l'envoi à la poste elle même, sans payer...pour donner...J'ai eu des ennuis. Je faisais du "subversif"... !!!

Je me suis remise à la peinture, lorsque j'ai eu l'impression que j'avais fait le tour de la question du mail art, et que celui ci virait au "scrapbooking"...je n'ai rien contre les travaux manuels, mais je n'y trouvais plus mon compte d'interrogations, plus de quoi nourrir ma propre réflexion plastique.

Octobre2003_05  pop7  book2

Envois de mail art, 1999

Avec l'avènement du numérique, j'ai découvert un monde fabuleux. A mon sens le numérique a révolutionné l'oeil. Tout le monde fait des photos, et certains plus que d'autres ont développé un sens aigu de l'observation. Je fais beaucoup de photos mais je suis piètre photographe. Cependant, certaines m'ont servi dans mes toiles. Grâce à la technique du pochoir, à défaut de pouvoir faire autre chose d'encore plus précis comme la sérigraphie ou l'impression directe sur toile, je peux reproduire des images, et les opposer de manière concrète à la sensibilité d'un fond baveux.
Souvent ensuite j'introduis le pinceau, pour alimenter l'image de traces de rien, graffitis, mots, petits dessins maladroits. Au delà des inscriptions, signatures, textes... les tableaux sont parfois ornementés ou illustrés d'une écriture qui devient alors art à part entière, art d'écrire en parallèle de l'art pictural. Trace, geste, lettres qui à mon sens sont aussi du "dessin".

IMG_6776


Les peintres ont de grandes difficultés à parler de leur peinture, c’est, d’ailleurs, peut être pour cela qu’ils tentent d’exprimer quelque chose par la peinture et non par l’écrit où la parole.
Parler de mon travail est difficile, parce qu'il est, au fond, ma vision du monde, et chaque petite image est la somme d'expériences, de souvenirs, de petites choses que j'ai aimé et qui me parlent..Le tout est d'ensuite les arranger entre elles pour donner à voir. A chacun d'y trouver son plaisir.
A mon sens s'il est important d'apprécier l'image, elle doit aussi trouver un écho auprès de celui qui regarde, succiter une émotion, un souvenir...J'ai toujours été surprise, des échos que mes amis, à qui j'ai offert beaucoup de mes toiles donnent à mon travail. Certains plus que d'autres y voient un écho à leurs angoisses, leurs peurs, leurs évolutions, leurs questionnements.

Au quotidien, j'aimerai ne faire que cela, j'ai mille images en tête, qui sont toujours des sortes de mixs visuels d'éléments qui me touchent ou m'interpellent au quotidien. Le plus frappant est pour moi au final la question du bonheur, de l'humanité, sans tomber dans la caricature....toutes ces petites choses qui font notre vie d'Européen gavé de télé, de sucre, de rêve de voyages, d'exotisme fantasmé, de nature apprivoisée, de drogues et d'ennui...mais aussi de jouets, de rêves, de spiritualité....


Pas heureux, mais pas si malheureux....Des petites choses quotidiennes somme toute....

mais de toutes façons, les peintres ne connaissent rien à la peinture et plus encore à leur peinture. Il a fallu toujours quelqu'un pour la leur expliquer. Vous pouvez peut être m'y aider ?