2013 after the end of the world....Walls.

 

164249_10201165242432172_1738348885_n

 

"Je ne peins pas sur les murs, je peins des paysages. "

 À la Renaissance, le paysage sert à exprimer les utopies urbaines et politiques émergentes.L'histoire du paysage n'est pas seulement celle, stylistique, des tentatives faites pour appréhender l'espace dans ses rapports avec la lumière du plein air, elle reflète aussi les vicissitudes de la réflexion de l'homme sur sa place dans la nature — conscience de sa primauté ou sentiment de participation, parfois inquiétude devant un monde étranger.

IMG_9762

 

Je peins des fragments urbains... représentations de poésies idéales, de hasards, de rencontres plastiques, de superpositions d'où émergent des mots et des visages.Une façon de ramener le paysage à l'" espace du dedans ".

Les paysages urbains désignent des paysages de villes ou d'éléments de ville (cela peut -être une vue de Paris ou bien une petite rue, un parc, une scène de vie dans la rue...)  L'art urbain est l'un des plus captivants mouvements de l'histoire de l'art, et nous n'en sommes qu'au début ! Pochoirs, tags, collages et même tricot, la diversité de ces arts explose.C'est un mouvement mondial, dans l'air du temps.La rue sera une composante incontournable dans le paysage des musées d‘ici 20 à 30 ans. Pour beaucoup de créatifs, les labyrinthes de béton et les sinistres ensembles de bureaux apparaissent comme une véritable incitation à l‘embellissement illégal.

Une critique en règle contre ce monde qui ne tourne pas rond.

 

En ce qui concerne le street art, on peut dire qu'il s'agit d'un art qui peut prendre des formes très diverses: il est cependant ephémère et peut être recouvert. C215 explique bien que " Quand je fais une œuvre dans la rue, je l'abandonne sans visée commerciale, espérant qu'elle évoluera... ou pas. L'altération fera son œuvre sur ma création, un autre artiste passera, peindra dessus et elle deviendra autre chose."

2013 1693